Top 2018 des navigateurs les moins énergivores pour votre smartphone

Olivier Philippot

Le navigateur internet est l’une des applications les plus critiques de votre smartphone. Il vous permet d’accéder à une multitude de services (Réseaux sociaux, actualités, jeux…). Il l’est d’autant plus lorsque vous ne souhaitez pas télécharger d’application et que vous préférez utiliser plutôt un site mobile. Votre navigateur est donc utilisé quasi en continu sur votre téléphone. Il est donc responsable d’une partie de la baisse de l’autonomie de votre smartphone.

Il est donc important de choisir le meilleur navigateur si vous souhaitez augmenter la durée de vie de votre smartphone.

Classement

On obtient une autonomie des différents navigateurs qui varie entre 6h15 et 7h26. Cela peut sembler faible comme écart mais sur la durée totale de vie de votre smartphone, vous allez moins solliciter votre batterie et au final éviter l’obsolescence programmée. Sans compter une autonomie prolongée en fin de journée !

Les navigateurs en liste

Top 1 : Brave

Nouveau navigateur sur le marché, Brave souhaite faire de la vie privée un cheval de bataille. Il bloque automatiquement les publicités et les trackers. Cela semble payer sur l’autonomie puisque Brave prend la tête du classement avec 7h26mn d’autonomie estimée pour un usage web en continu.

Top2 : Firefox Focus

Mozilla publie Firefox Focus, un navigateur centré sur le respect de la vie privée : politique de confidentialité par défaut, blocage de tackers… Il semble que tout comme Brave, cette stratégie permet de gagner en autonomie.

Top 3 : Dolphin

Beaucoup moins connu que Chrome ou Firefox, Dolphin est pourtant très téléchargé. Avec des fonctionnalités similaires à Chrome ou Firefox, c’est un challenger à prendre très au sérieux.

Top 4 : Opera

Le navigateur Opera possède un bloqueur de publicité et la possibilité de créer une page d’accueil personnalisée avec un flux d’actualité. Sa version Mini existe mais n’a pas pu être évaluée dans cette étude. L’autonomie est respectable mais inférieure de 30 minutes par rapport à notre top 1 : Brave.

Top 5 : Ecosia

Basé sur Chromium, ce navigateur Allemand finance des actions de développement durable (comme la replantation d’arbre) avec les recherches effectuées par les utilisateurs. Même si l’autonomie n’est pas la pire, il est dommage que ce navigateur qui ne souhaite que le bien de la planète ne soit mieux placé dans le classement !

Top 6 : Samsung internet

Il s’agit du navigateur pré-installé sur tous les téléphones Samsung : Samsung Internet. Une consommation proche de celle d’Ecosia, probablement du au fait que le navigateur se base aussi sur Chromium.

Top 7 : Chrome

Chrome, le navigateur Android de Google, l’un des navigateurs les plus utilisé. La page d’accueil permet de consulter une sélection d’articles de presse. Il est dans le top 3 des pires navigateurs. Une certaine lourdeur provenant potentiellement de l’historique de la solution et de la non-priorité sur la vie privée.

Top 8 : Microsoft Edge

Le nouveau moteur de Microsoft est maintenant disponible sur Android. Peut-être que le bas du classement est du à la non-adaptation du moteur pour Android.

Top 9 : Firefox

Edité par Mozilla, le navigateur annonce une fiabilité sur le respect de la vie privée. Nous sommes cependant déçu de sa place dans ce classement.

Conclusion

Le choix du navigateur ne doit pas uniquement se faire sur l’autonomie, mais il s’agit d’un critère important. On observe que les 3 acteurs historiques et reconnus (Microsoft, Google et Mozilla) sont en bas du classement. Ceci est surement dû à l’ancienneté des applications, et donc à une surcharge pondérale du code (Obésiciel ou bloatware). Mais on peut aussi aller observer une course à la performance qui a été faite au détriment de l’autonomie. Peut-être que la course entre les 3 n’a pas été bénéfique à leur amélioration. On se souvient par exemple du benchmark de Microsoft Edge … avec uniquement Chrome et Firefox. Peut-être que l’arrivée de nouveaux navigateurs sérieux va changer la donne.

On peut noter que les différences d’autonomie entre navigateurs sont aussi liées à certaines fonctionnalités comme les fils d’actualités sur les pages d’accueil par défaut. L’utilisateur a cependant une marge de manoeuvre : désactiver ces fonctionnalités s’il ne les utilise pas.

A noter que la base open source Chromium qui se retrouve dans différents navigateurs (Brave, Samsung Internet, Ecosia…) n’est pas forcément la plus optimisée (On retrouve la plupart des navigateurs en milieu de classement.) Une optimisation du coeur (et potentiellement une meilleur intégration par les éditeurs) permettrait de diminuer la consommation de plusieurs navigateurs. On voit ici le potentiel de l’open source qui n’est pas utilisé pleinement.

Fait marquant de ce benchmark, les nouveaux arrivants sur le marché avec un vrai positionnement sur la vie privée sont au top du classement (Brave et Firefox Focus). Respect de la vie privée et environnement vont dans le même sens. C’est un bon signal pour les utilisateurs.

Méthodologie

Nous effectuons nos mesures de la consommation réélle d’énergie du téléphone avec l’outil GREENSPECTOR. Le smartphone Samsung Galaxy S7 a été utilisé pour ce Benchmark.

La méthodologie vise à réaliser un parcours qui est représentatif de l’usage d’un utilisateur. Nous étudions comment le navigateur se comporte sur le même parcours. Le parcours dure 5 minutes et est réalisé 4 fois pour obtenir des mesures fiables.

Au préalable une préparation du téléphone est réalisée :

  • Configuration maitrisée (luminosité, Wi-Fi activé(e)…)
  • Fermeture de toutes les applications et services : Permet de ne pas être pollué par d’autres applications et d’avoir des mesures fiables
  • Suppression des caches des navigateurs
  • Accès réseau stabilisé

Le parcours suivant est ensuite réalisé :

  • Lancement du navigateur sur la page d’accueil configurée à l’installation
  • Attente de 20 secondes (foreground) : permet de mesurer l’impact de la page d’accueil.
  • Pour 3 sites de type différents (Wikipedia, lemonde.fr, pinterest) : Lancement de la page, Scroll en bas de page, attente de 20 secondes
  • Lancement à nouveau des 3 sites pour évaluer l’impact de la mise en cache
  • Mise en tache de fond du navigateur (background) : permet de voir comment la navigateur se comporte quand il n’est pas en avant sur le téléphone.

On projette ensuite la consommation d’énergie unitaire obtenue sur un usage continu pour obtenir l’autonomie finale.

Pour information, voici les données brutes d’énergie mesurée :


À propos de l'auteur