L'application Messenger Lite est-elle vraiment plus légère ?

Kimberley Derudder

La maison mère de Messenger : Facebook, a lancé sa version allégée Messenger Lite en 2016, à l’origine à destination des pays en développement qui ne possèdent pas une connectivité stable, puissante ou encore des smartphones dernier-cri (high-end). Néanmoins le succès retentit également dans les pays développés où la connexion dans certaines régions est bas débit. Facebook a donc fait le choix de déployer Facebook Lite et Messenger Lite dans d’autres pays y compris les pays d’Europe. Messenger Lite est disponible en France depuis début 2018.

Si la première version n’offrait que peu de possibilités en matière de fonctionnalités, celle-ci s’est enrichie au cours de l’année tout en conservant sa promesse d’une version allégée : moins de données échangées sur le réseau, moins de mémoire occupée, moins de ressources engagées sur le smartphone. C’est ce que nous allons vérifier dans cet article comparant la version traditionnelle de Messenger à sa version light Messenger Lite.

Résultats

Application Version Téléchargements Note Playstore Poids de l’application (MO) Données échangées (KB) Mémoire (MO) Impact sur l’autonomie (mAh)
Messenger 201.0.0.12.99 1 000 000 000+ 4.1 45 25.46 276.73 8.08
Messenger Lite 51.0.1.12.216 100 000 000+ 4.4 24.38 41.94 82.66 7.76


Du point de vue du poids de l’application, la promesse de Messenger Lite est respectée. En effet, le poids de Messenger Lite (24.38 MO) est 1.8 fois inférieur à celui de la version traditionnelle de Messenger (45 MO).


Comparaison du volume de données échangées

La quantité de données échangées sur le réseau est moins importante sur la version traditionnelle de Messenger que celle allégée, une différence de près de 1.6 fois inférieure pour les phases de lancement et d’inactivités. Pour la phase de conversation, Messenger Lite affiche un volume de 25.62 KB contre 21.79 KB pour la version traditionnelle (+15%).

On constate que la gestion des données n’est pas bonne pour Messenger Lite et la promesse n’est donc pas tenue à ce niveau là. De plus, les deux applications pourraient améliorer leur gestion du cache.


Comparaison du volume de mémoire occupée

Concernant le volume de mémoire par l’application, ici Messenger Lite se démarque avec sa mémoire occupée de 82.66 MO contre 276.73 MO pour l’application traditionnelle. La promesse de mémoire occupée inférieure est donc respectée.


Comparaison de la consommation d’énergie

La consommation d’énergie de Messenger Lite est inférieure à celle de Messenger. Concernant la phase de lancement, Messenger Lite (2.79 mAh) affiche une consommation de 13% inférieure à la version traditionnelle (3.22 mAh).

La différence est plus flagrante lors de la phase de conversation (qui dure 60 secondes), où Messenger Lite (10.91 mAh) consomme 10% moins que Messenger (12.11 mAh).

Il en est de même pour la phase d’inactivité en premier-plan (2.73 mAh contre 2.84 mAh) ainsi que la phase d’inactivité en arrière-plan (1.76 mAh contre 1.87 mAh).

Conclusion

La promesse de la version allégée n’est qu’en partie respectée, en effet un effort est à faire concernant le volume de données échangées. En utilisant Messenger Lite vous utiliserez moins de batterie mais consommerez plus de données sur le réseau. Le choix est cornélien : préférer consommer moins de batterie ou moins de données ? Avec la version Lite vous consommerez moins d’espace de stockage, moins de mémoire, si votre priorité est de consommer moins de batterie, optez pour la version allégée. Néanmoins si vous faites partie des utilisateurs qui possèdent un forfait data coûteux ou une mauvaise connexion réseau, préférez la version traditionnelle qui vous fera économiser en volume de données échangées. Ce choix entre l’énergie et les datas vient sûrement du fait que les concepteurs d’applications ne prennent pas l’énergie comme un critère important. Dommage car il serait possible pour l’utilisateur de consommer à la fois moins de données ET moins d’énergie.


À propos de l'auteur