Étude comparative de l’éco-responsabilité web de 20 services postaux dans le monde

Thierry Leboucq

Les services postaux du monde entier sont en pleine mutation. Le numérique est passé par là, … l’activité courrier traditionnel ne représente plus que 28%. (Source) pour la Poste en France. Des nouveaux business tous basés sur l’outillage numérique sont en cours de validation ou de déploiement pour prendre le relais et permettre à des nouveaux leviers de croissance et de rentabilité d’émerger pour ces organisations qui ont souvent vécu sur des situations de monopole. Toute cette transformation numérique s’accompagne d’une transformation sociétale et d’une prise en compte des enjeux environnementaux.

Où en sont ces entreprises dans cette transformation ? Peu d’indices ou d’indicateurs de résultats concrets de cette triple transformation. Le site web de ces organisations est un symbole « visible » de cette transformation. Le site :

  • Est-il inclusif (People), faut-il beaucoup de ressources pour y naviguer ? Les services du site sont-ils accessibles à tous ?
  • Eest-il sobre (Planète), consomme-t-il beaucoup d’énergie sur un device, beaucoup de requêtes sur nos serveurs, beaucoup de données sur les réseaux ?
  • Est-il performant (Profit) ? S’affiche-t-il rapidement ?

Certes les périmètres d’activité des postes dans le monde varient d’un pays à l’autre de manière importante dans le cadre de cette transformation économique. Certes, Le benchmark proposé n’est donc pas exhaustif et ne mesure pas toutes les pages du site. Il permet néanmoins de se faire une bonne idée du niveau de maturité d’écoconception numérique.

Synthèse des résultats par l’Ecoscore Greenspector :

L’Ecoscore tient compte de la consommation d’énergie, de la mémoire utilisée, des données échangées, du nombre de requêtes et d’autres métriques qui permettent d’indiquer un score sur 100 représentatif du niveau d’éco-conception web d’un site ou d’une page. Il est une parfaite synthèse de cette étude et de l’ensemble des indicateurs présentés ci-après qui vont permettre d’expliciter les principaux points de travail pour constater et améliorer.

Un excellent résultat pour la Belgique, exemple de sobriété sur tous les domaines et qui surclasse l’ensemble des autres pays de notre classement. Tableau d’honneur pour Norvège et Grande-Bretagne. Peut mieux faire pour la Corée du Sud, le Portugal, le Canada, la France, le Danemark, l’Autriche, le Luxembourg et la Finlande. La France dans le second tiers doit progresser sur ce sujet d’éco-responsabilité numérique. Des résultats à améliorer pour Italie, Espagne et Brésil.

La consommation d’énergie d’un site web :

Cette consommation d’énergie va varier entre 3 et 5 mAh, soit 66% d’écart sur un scénario simple entre le site de la poste belge et la poste finlandaise. A noter que la répartition est plutôt homogène et que la moyenne est environ à 4 mAh. La poste française est à la 5ème place avec 3,71 mAh.

Les données échangées :

La différence est très importante entre les moins et les plus « datavores ». Un rapport de plus 11 existe entre le site de la poste belge (0,38 Mo) et la poste australienne (plus de 4,4 Mo). La poste française se classe 6ème.

Consommation mémoire :

La Belgique encore à l’honneur dans ce classement avec une consommation très inférieure à l’ensemble des autres sites, 42% d’écart avec le Portugal. Mais un écart plus faible de la part des autres sites de 20% entre le second et le dernier. La France se classe en 11ème position.

Consommation de CPU :

Un ratio de consommation important entre le premier, la Belgique et le dernier l’Espagne (rapport de plus de 4). La France se classe 9ème.

Le nombre de requêtes envoyées vers les datacenters

Un ratio important entre le premier la Belgique et le dernier, l’Italie, avec un rapport de 36 ! Beaucoup de requêtes pour La Finlande (171), La France (174) et L’Italie (180). La France et la Finlande se partagent les dernières places avec environ 10 ko de données ramenées en moyenne par requête contre 117 Ko en moyenne pour l’Irlande. Le nombre de requêtes est un facteur aggravant de la consommation sur le device de l’utilisateur mais aussi sur la sollicitation des serveurs. Objectif : regrouper les requêtes pour en limiter le nombre.

Tableau des résultats bruts :

Pays Site web Consommation d’énergie (mAh) Données échangées (100 Mo) Mémoire occupée (100 Mo) Nombre de requêtes CPU (%) Ecoscore (sur 100)
Allemagne www.deutschepost.de 4,4 2,5 574,4 78 2,3% 47
Autriche www.post.at 3,9 3,4 604,6 45 3,3% 41
Australie www.auspost.com.au 3,8 4,4 575,5 55 2,6% 50
Belgique www.bpost.be 3 0,3 433,2 5 0,9% 83
Brésil www.correios.com.br 3,8 2,9 579,4 93 2,5% 32
Canada www.canadapost.ca 3,9 3 575,2 78 2,7% 43
Corée du Sud www.koreapost.kr 4,3 4,3 552,2 35 3,7% 44
Espagne www.correos.es 4,1 2,7 587,6 106 3,9% 33
Danemark www.postnord.dk 4,1 2,4 567,5 51 3,9% 42
Finlande www.posti.fi 4,9 1,7 578,4 171 3,3% 39
France www.laposte.fr 3,7 2 572,7 174 2,4% 43
Grande-Bretagne www.royalmail.com 3,2 0,73 514,2 61 1,9% 65
Irlande www.anpost.com 3,7 3,5 594,7 31 2,2% 50
Italie www.poste.it 4,6 3,5 568,2 180 3,6% 36
Luxembourg www.post.lu 3,6 3,1 544,0 110 2,5% 41
Norvège www.posten.no 4,3 1,9 537,8 51 1,7% 66
Pays-Bas www.postnl.nl 3,3 1,6 562,8 88 1,3% 55
Portugal www.ctt.pt 3,9 4,3 618,6 68 2,9% 44
Suisse www.post.ch 3,8 3,5 561,5 47 2,4% 55
USA www.usps.com 4,3 3,1 522 113 2,1% 49
Moyenne 3,9 2,7 561,2 82 2,6% 47,9
Min 3 0,3 433,2 5 0,9% 32
Max 4,9 4,4 618,6 180 3,9% 83


Ce test a été réalisé dans les conditions suivantes :

  • Réalisé le 28/06/2019 sur device réel Galaxy S7 (Android 8)
  • Réseau Wi-Fi privé, navigateur Chrome
  • Protocole utilisé 1 minute et 10 secondes de test sur la page d’accueil : 20 secondes de chargement, 20 secondes d’inactivité en premier plan (foreground), 10 secondes de scroll 20 secondes d’inactivité en arrière-plan (background).

À propos de l'auteur