Catégorie : Battles

Facebook app vs Facebook web

Reading Time: 3 minutes

Pour la battle de cette semaine, nous comparons l’application Facebook avec sa version web sur Chrome. A noter que les mesures ont été réalisées depuis un compte connecté au réseau social.

L’application Facebook créée en 2014 et fondée par Mark Zuckerberg est un réseau social en ligne qui permet à ses utilisateurs de publier des images, des photos, des vidéos, des fichiers et documents, d’échanger des messages, joindre et créer des groupes et d’utiliser une variété d’applications. En 2017, le réseau social rescencait plus de 2.1 milliards d’inscrits.

Le combat

Toutes les lumières sont désormais sur les combattants et le match peut commencer.

La première partie de l’affrontement consiste naturellement à observer la phase de lancement de l’application, de ce côté c’est la version web de Facebook (2.48 mAh) remporte le premier round en consommant 30% moins que l’application (3,28 mAh). Lors du deuxième round qui correspond au scénario utilisation, c’est la version applicative (10,13 mAh) qui mène face à celle du web (21,52 mAh) avec une consommation inférieure de 53%. Pour mettre un terme à cette confrontation, nous avons mis en place deux rounds décisifs d’observation des phases de repos de chaque adversaire. La version web affiche une consommation inférieure à 30% pour la phase d’inactivité en premier-plan mais est la plus consommatrice côté phase d’inactivité en arrière-plan avec 3% de plus que la version application.

La cloche retentit, fin du match !

Le vainqueur

C’est la version web de Facebook qui remporte ce match. L’application Facebook est la meilleure côté consommation d’énergie sur un score global de 14,06 mAh à 26,33 mAh, soit 39% de batterie consommée en moins par rapport à sa version web. Cependant la version web sur Chrome affichant Facebook consomme 71% moins de données côté scénario utilisateur.

Si l’on projette le parcours d’une minute en impact carbone, l’application Facebook consomme 1,42 gEqCO2 soit l’équivalent de 12,71 mètre réalisé en véhicule léger contre 1,06 gEqCO2 pour la version web soit l’équivalent de 9,48 mètres. C’est donc la version web de Facebook qu’il faut préférer !

Pour ceux qui aiment les chiffres

ApplicationVersionTéléchargementsNote PlaystorePoids de l’application (Mo)Données échangées scénario (Mo)Mémoire occupée scénario (Mo)Consommation en énergie (mAh)Impact Carbone scénario (gEqCO2)
Facebook269.0.0.50.1275 000 000 000+4.322712.56321.4516.061.42
Facebook via Chrome81.0.4044.1385 000 000 000+4.32207.35781.8126.331.06

Les mesures ont été réalisées par notre laboratoire sur la base d’un protocole standardisé, respectant un scénario utilisateur précis (lancement de l’application, réalisation du premier programme de méditation proposé). Les autres scénarios sont le lancement de l’application (20”), inactivité en premier-plan (20”) et inactivité en arrière-plan (20”).

Le calcul de l’Impact Carbone est basé sur une projection selon la méthodologie OneByte du Shift Project pour la partie serveur et réseau. Hypothèse calculée selon l’impact réseau et datacenter en France, pour une connectivité réseau 50% Wi-Fi, 50% réseau mobile, durée de vie du device basée sur 500 cycles de charge/décharge complète.


Retrouvez la battle de la semaine dernière : Petit Bamboo vs Meditopia Des idées de battles ? Contactez-nous !

Petit Bambou vs Meditopia

Reading Time: 3 minutes

Pour la battle de cette semaine, nous comparons deux applications concurrentes de méditation : Petit Bambou vs Meditopia.

Dans le coin gauche Petit Bambou, application créée en 2014 qui compte plus de 5 millions d’utilisateurs actifs et leader Français de la méditation. L’application est également disponible en Allemand ou en Espagnol.

Dans le coin droit Meditopia, une application française de méditation et de bien-être mental comptabilisant plus de 3 millions d’utilisateurs dans le monde. La société a été créée en 2017 et se revendique meilleure application française de méditation.

La pesée

A la pesée Meditopia est l’application la plus lourde avec un poids de 61,7 Mo. L’application Petit Bambou est quant à elle 17% plus légère avec un poids de 51,3 Mo.

Le combat

Toutes les lumières sont désormais sur les combattants et le match peut commencer.

La première partie de l’affrontement consiste naturellement à observer la phase de lancement de l’application, Petit Bambou (2,5 mAh) remporte le premier round en consommant 34% moins que son adversaire Meditopia (3,8 mAh). Lors du deuxième round qui correspond au scénario utilisation, c’est toujours Petit Bambou (6,1 mAh) qui mène face à Meditopia (7.6 mAh) avec une consommation inférieure de 20%. Pour mettre un terme à cette confrontation, nous avons mis en place deux rounds décisifs d’observation des phases de repos de chaque adversaire. Petit Bambou est toujours leader du match avec une consommation inférieure à 23% pour la phase d’inactivité en premier-plan et 3% pour la phase d’inactivité en arrière-plan.

La cloche retentit, fin du match !

Le vainqueur

C’est l’application Petit Bambou qui remporte ce match sur un score global de 11,4 mAh à 14,8 mAh, soit 23% de batterie consommée en moins par rapport à son adversaire Meditopia. Si l’on projette le parcours d’une minute en impact carbone, l’application Petit Bamboo consomme 0,11 gEqCO2 soit l’équivalent de 1 mètre réalisé en véhicule léger contre 3,82 gEqCO2 pour Meditopia soit l’équivalent de 34 mètres.

Néanmoins les deux applications sont différentes en ce qui concerne la gestion des données échangées. En effet, Petit Bambou force le téléchargement des programmes pour l’écoute tandis que Meditopia ne propose pas de téléchargement. Ainsi, Meditopia consomme 36,5 Mo de données lors du scénario d’utilisateur, là où Petit Bambou n’en consomme que 222 Ko. Lors du téléchargement des programmes côté Petit Bambou c’est l’espace de stockage qui en pâtit

Le choix est cornélien : si votre priorité est de consommer moins de batterie, optez pour Petit Bambou surtout si vous faites partie des utilisateurs qui possèdent un forfait data coûteux ou une mauvaise connexion réseau. Préférez Meditopia si pour vous, votre espace de stockage est précieux.

Pour ceux qui aiment les chiffres

ApplicationVersionTéléchargementsNote PlaystorePoids de l’application (Mo)Données échangées scénario (Mo)Mémoire occupée scénario (Mo)Consommation en énergie (mAh)
Petit Bambou3.7.51 000 000+4.751.30.22230311.4
Meditopia3.10.41 000 000+4.561.736.556914.8

Sur un scénario d’utilisation de 1 minute, la consommation énergétique de Petit Bambou est équivalente à une application de réseau social telle que Snapchat. Quant à Meditopia, sa consommation est similaire à une application de jeux-vidéos telle que Clash of Clan. (Source : Étude sur la consommation énergétique des 30 applications les plus populaires au monde).

Les mesures ont été réalisées par notre laboratoire sur la base d’un protocole standardisé, respectant un scénario utilisateur précis (lancement de l’application, réalisation du premier programme de méditation proposé). Les autres scénarios sont le lancement de l’application (20”), inactivité en premier-plan (20”) et inactivité en arrière-plan (20”).


Retrouvez la battle de la semaine dernière : 7 Minutes Workout vs Exercices à la maison. Des idées de battles ? Contactez-nous !

7 Minutes Workout vs Exercices à la maison

Reading Time: 3 minutes

Pour cette battle spécial confinement, nous comparons deux applications concurrentes proposant des programmes sportifs gratuits : 7 Minutes Workout vs Exercices à la maison.

Dans le coin gauche 7 Minutes Workout, l’application qui compte plus de 3.000.000 utilisateurs, propose un entraînement sportif d’une durée de 7 minutes qui se base sur le HICT (circuit d’entraînement de haute intensité).

Dans le coin droit Exercices à la maison, application faisant partie du Leap Fitness Group qui offre des routines quotidiennes d’exercices pour tous les principaux groupes de muscles.

La pesée

A la pesée Exercices à la maison est l’application la plus lourde avec un poids de 43 Mo.
L’application 7 Minutes Workout est quant à elle 14% plus légère avec un poids de 37 Mo.

Le combat

Les athlètes s’apprêtent à s’affronter sur un programme full-app challenge !

La première partie du programme consiste naturellement à observer la phase de lancement (ou d’échauffement) de l’application. 7 Minutes Workout (1,71 mAh) remporte le premier round en consommant 24% moins que son adversaire Exercices à la maison (2,25 mAh). Lors du deuxième round qui correspond au scénario du parcours utilisateur (réaliser un programme sportif débutant), c’est toujours 7 Minutes Workout (5,61 mAh) qui mène face à   Exercices à la maison (6,92 mAh) avec une consommation inférieure de 19%. Pour mettre un terme à cette confrontation, nous avons mis en place deux rounds décisifs d’observation des phases de repos de chaque adversaire. Pendant que nous en sommes à l’étape des étirements, Exercices à la maison reprends le dessus sur 7 Minutes Workout en consommant 18% de moins à l’étape d’inactivité en premier-plan. Les applications sont au coude à coude pour la phase d’inactivité en arrière-plan, néanmoins 7 Minutes Workout reprend le dessus en consommant 6% de moins que son adveraire !

La cloche retentit ! Fin de l’entrainement sportif !

Le vainqueur

Sans grande surprise, c’est l’application 7 Minutes Workout qui remporte ce match sur un score global de 9,48 mAh à 11,19 mAh, soit 15% de batterie consommée en moins par rapport à son adversaire Exercices à la maison. Notons que 7 Minutes Workout est également moins consommateur en termes de données échangées, 16 Ko contre 2,8 Mo du côté de Exercices à la maison.

Si l’on projette le parcours d’une minute en impact carbone, l’application 7 Minutes Workout consomme 0,10 gEqCO2 soit l’équivalent de 0,88 mètres réalisés en véhicule léger contre 0,39 gEqCO2 pour Exercices à la maison soit l’équivalent de 3,51 mètres.

Pour ceux qui aiment les chiffres

ApplicationVersionTéléchargementsNote PlaystorePoids de l’application (Mo)Données échangées scénario (Mo)Mémoire occupée scénario (Mo)Consommation d’énergie (mAh)
7 Minutes Workout1.363.111 10 000 000+4,8370.0162799,48
Exercices à la maison1.0.42 50 000 000+4,8432.837711,19

Sur un scénario d’utilisation de 1 minute, la consommation énergétique de 7 Minutes Workout est équivalente à une application de messagerie instantanée telle que Line. Quant à Exercices à la maison, sa consommation est similaire à une application telle qu’un réseau social tel que Facebook Lite. (Source : Étude sur la consommation énergétique des 30 applications les plus populaires au monde).

Les mesures ont été réalisées par notre laboratoire sur la base d’un protocole standardisé, respectant un scénario utilisateur précis (lancement de l’application, clic sur le premier workout proposé, niveau débutant, réalisation du workout). Les autres scénarios sont le lancement de l’application (20”), inactivité en premier-plan (20”) et inactivité en arrière-plan (20”).

Le calcul de l’Impact Carbone est basé sur une projection selon la méthodologie OneByte du Shift Project pour la partie serveur et réseau. Hypothèse calculée selon l’impact réseau et datacenter en France, pour une connectivité réseau 50% Wi-Fi, 50% réseau mobile, durée de vie du device basé sur 500 cycles de charge/décharge complète.

Marmiton vs 750g

Reading Time: 3 minutes

Pour cette battle spécial confinement, nous comparons deux applications concurrentes proposant des recettes de cuisine : Marmiton et 750g.

Dans le coin gauche Marmiton, une application française lancée en 2000 qui recense plus de 71 000 recettes de cuisine. Marmiton c’est aussi 12,8 millions de visiteurs uniques chaque mois.

Dans le coin droit 750g, créée en 2010, est le deuxième site proposant des recettes et conseils culinaires le plus visité de France (8 millions de visiteurs uniques chaque mois). Ce site et application propose plus de 80 000 recettes.

La pesée

A la pesée 750g est l’application la plus calorique avec un poids de 90 Mo. L’application Marmiton est quant à elle 61% plus légère avec un poids de 56 Mo ce qui en fait tout de même une application relativement lourde.

Le combat

Les combattants s’apprêtent à passer sur le grill !

La première partie de l’affrontement consiste naturellement à observer la phase de lancement de l’application, 750g (2,75 mAh) remporte le premier round en consommant 7% moins que son adversaire Marmiton (2,93 mAh). Lors du deuxième round qui correspond au scénario du parcours utilisateur (recherche d’une recette de fondant au chocolat), c’est toujours 750g (7,69 mAh) qui mène face à Marmiton (10,48 mAh) avec une consommation inférieure de 36%. Pour mettre un terme à cette confrontation, nous avons mis en place deux rounds décisifs d’observation des phases de repos (ou de levée !) de chaque adversaire. Pendant que nous en sommes à l’étape de la vaisselle, les deux applications consomment de manière équivalente pour la phase d’observation en premier-plan (1,24 mAh). Néanmoins, côté phase d’observation en arrière-plan, Marmiton est en tête avec 14% de consommation en moins.

Le minuteur retentit, fin de la cuisson pour nos deux applications !

Le vainqueur

Sans grande surprise, c’est l’application 750g qui remporte ce match sur un score global de 12,6 mAh à 15,4 mAh, soit 18% de batterie consommée en moins par rapport à son adversaire Marmiton pour qui la note est salée. Notons que 750g est également moins consommateur en termes de données échangées, 286 Ko contre 693 Ko du côté de Marmiton.

Notons que ces deux applications sont particulièrement riches en éléments répertoriés par Exodus Privacy comme relevant des outils de tracking et d’analytics  : 11 pour Marmiton, 17 pour 750g… Cela fait du monde qui louche sur votre assiette.

Pour ceux qui aiment les chiffres

ApplicationVersionTéléchargementsNote PlaystorePoids de l’application (Mo)Données échangées scénario (Ko)Mémoire occupée scénario (Mo)Consommation d’énergie (mAh)
Marmiton5.2.43 5 000 000+4,59069364215,47
750g4.2.6 1 000 000+4,45628633912,63

Sur un scénario d’utilisation de 1 minute, la consommation énergétique de Marmiton est équivalente à une application de navigation telle que Google Chrome. Quant à 750g, sa consommation est similaire à une application telle qu’un réseau social tel que Instagram. (Source : Étude sur la consommation énergétique des 30 applications les plus populaires au monde).

Les mesures ont été réalisées par notre laboratoire sur la base d’un protocole standardisé, respectant un scénario utilisateur précis (lancement de l’application, recherche d’une recette de fondant au chocolat, sélection et affichage de la première recette proposée). Les autres scénarios sont le lancement de l’application (20”), inactivité en premier-plan (20”) et inactivité en arrière-plan (20”).

Babbel vs Duolingo

Reading Time: 3 minutes

Pour la battle de cette semaine, nous comparons deux applications concurrentes d’apprentissage des langues en ligne : Babbel vs Duolingo.

Dans le coin gauche Babbel, une application d’apprentissage payant de langues en ligne d’origine allemande créée en 2007. Lors de sa fondation, la startup Berlinoire était la première entreprise à offrir un service d’apprentissage des langues en ligne. A ce jour, Babbel propose l’apprentissage de 14 langues.

Dans le coin droit Duolingo, créée en 2011, l’application propose également l’apprentissage des langues mais ce, de manière gratuite. Duolingo propose un catalogue plus riche que celui de Babbel : 37 langues.

La pesée

A la pesée Babbel est l’application la plus lourde avec un poids de 90 Mo. L’application Duolingo est quant à elle 61% plus légère avec un poids de 56 Mo.

Le combat

Toutes les lumières sont désormais sur les combattants et le match peut commencer.

La première partie de l’affrontement consiste naturellement à observer la phase de lancement de l’application, Babbel (1.5 mAh) remporte le premier round en consommant 25% moins que son adversaire Duolingo (2 mAh). Lors du deuxième round qui correspond au scénario utilisation, c’est toujours Babbel (13.5 mAh) qui mène face à Duolingo (19.5 mAh) avec une consommation inférieure de 31%. Pour mettre un terme à cette confrontation, nous avons mis en place deux rounds décisifs d’observation des phases de repos de chaque adversaire. Babbel est toujours leader du match avec une consommation inférieure à 54% pour la phase d’inactivité en premier-plan et 34% pour la phase d’inactivité en arrière-plan.

La cloche retentit, fin du match !

Le vainqueur

Sans grande surprise, c’est l’application Babbel qui remporte ce match sur un score global de 17.2 mAh à 25.5 mAh, soit 32% de batterie consommée en moins par rapport à son adversaire Duolingo. Notons que Babbel est également beaucoup moins consommateur en termes de données échangées, 224 Ko contre 4.9 Mo du côté de Duolingo.

Pour ceux qui aiment les chiffres

ApplicationVersionTéléchargementsNote PlaystorePoids de l’application (Mo)Données échangées scénario (Mo)Mémoire occupée scénario (Mo)Consommation en énergie (mAh)
Babbel20.36.010 000 000+4.5900.224147.917.2
Duolingo4.37.1100 000 000+4.7564.9230.725.5

Sur un scénario d’utilisation de 1 minute, la consommation énergétique de Babbel est équivalente à une application de jeux-vidéo telle que Candy Crush Saga. Quant à Duolingo, sa consommation est similaire à une application telle qu’un navigateur tel que Opéra Mini. (Source : Étude sur la consommation énergétique des 30 applications les plus populaires au monde).

Les mesures ont été réalisées par notre laboratoire sur la base d’un protocole standardisé, respectant un scénario utilisateur précis (lancement de l’application, réalisation du premier cours de langue proposé). Les autres scénarios sont le lancement de l’application (20”), inactivité en premier-plan (20”) et inactivité en arrière-plan (20”).


Retrouvez la battle de la semaine dernière : Le Figaro vs Le Gorafi
Des idées de battles ? Contactez-nous !

Le Figaro vs Le Gorafi

Reading Time: 3 minutes

Le match d’aujourd’hui est un peu spécial puisque nous comparons l’application presse du quotidien Le Figaro à l’application parodique Le Gorafi.

Dans le coin gauche Le Figaro, journal quotidien Français fondé en 1826, il s’agit du plus ancien quotidien de la presse française encore en activité. L’application permet de suivre l’information en direct ainsi que l’actualité économique et politique.

Dans le coin droit Le Gorafi, anagramme de “Le Figaro” est un journal d’information parodique créé en Mai 2012. Les articles commentent des évènements réels ou imaginaires d’une manière satirique et décalée, reprenant la plupart des codes de la presse.

La pesée

A la pesée Le Figaro est l’application la plus lourde avec un poids de 129 Mo. L’application Le Gorafi est quant à elle 4x plus légère avec un poids de 32 Mo.

Le combat

Toutes les lumières sont désormais sur les combattants et le match peut commencer.

La première partie de l’affrontement consiste naturellement à observer la phase de lancement de l’application, Le Gorafi (2.3 mAh) remporte le premier round en consommant 52% moins que son adversaire Le Figaro (3.5 mAh). Lors du deuxième round qui correspond au scénario utilisation, c’est toujours Le Gorafi (7.4 mAh) qui mène face au Figaro (10.3 mAh) avec une consommation inférieure de 39%. Pour mettre un terme à cette confrontation, nous avons mis en place deux rounds décisifs d’observation des phases de repos de chaque adversaire. Le Gorafi est toujours leader du match avec une consommation inférieure à 20% pour la phase d’inactivité en premier-plan. Cependant Le Figaro remporte de peu (2%) sur la phase d’inactivité en arrière-plan.

La cloche retentit, fin du match !

Le vainqueur

Sans grande surprise, c’est l’application Le Gorafi qui remporte ce match sur un score global de 11,7 mAh à 16 mAh, soit 27% de batterie consommée en moins par rapport à son adversaire Le Figaro. Le journal parodique fait donc beaucoup mieux que l’original, au moins sur l’efficience de son application. Et on vous promet que cette information est aussi fiable qu’un article du… euh… du plus fiable des deux.

Pour ceux qui aiment les chiffres

ApplicationVersionTéléchargementsNote PlaystorePoids de l’application (Mo)Données échangées scénario (Mo)Mémoire occupée scénario (Mo)Consommation en énergie (mAh)
Le Figaro5.1.141 000 000+4.31294.7337.416
Le Gorafi4.0.5100 000+4.7323.2238.311.7

Sur un scénario d’utilisation de 1 minute, la consommation énergétique du Figaro est équivalente à une application de navigation telle que Google Chrome. Quant au Gorafi, sa consommation est similaire à une application telle que Netflix. (Source : Étude sur la consommation énergétique des 30 applications les plus populaires au monde).

Les mesures ont été réalisées par notre laboratoire sur la base d’un protocole standardisé, respectant un scénario utilisateur précis (lancement de l’application, affichage des derniers articles, consultation d’un article). Les autres scénarios sont le lancement de l’application (20”), inactivité en premier-plan (20”) et inactivité en arrière-plan (20”).

Retrouvez la battle de la semaine dernière : RocketChat vs Slack
Des idées de battles ? Contactez-nous !

RocketChat vs Slack

Reading Time: 3 minutes

Le match d’aujourd’hui oppose deux plateformes de communication collaborative à destination des équipes professionnelles : RocketChat et Slack. Les plateformes collaboratives ont remplacé les emails afin de faciliter les échanges entre les individus et les équipes et d’améliorer leur productivité.

Dans le coin gauche RocketChat, est une plateforme de communication collaborative open-source lancée en 2016 et compte l’un des plus grands nombres de membres de la communauté des développeurs GitHub.

Dans le coin droit Slack, plateforme de communication collaborative créée aux USA en 2013. Slack présente 10 millions d’utilisateurs actifs par jour.

La pesée

A la pesée RocketChat est l’application la plus lourde avec un poids de 94 Mo. L’application concurrente Slack est plus légère avec un poids de 90 Mo, soit 4% de moins.

Le combat

Toutes les lumières sont désormais sur les combattants et le match peut enfin commencer.

Dans la première partie de l’affrontement qui consiste à mesurer l’impact de la phase de lancement de l’application, Slack (1.2 mAh) remporte le premier round en consommant 17% moins que son adversaire RocketChat (1.4 mAh). Lors du deuxième round qui correspond au scénario utilisation, c’est toujours Slack (6.5 mAh) qui mène face à RocketChat (8.4 mAh) avec une consommation inférieure de 29%. Pour mettre un terme à cette confrontation, nous avons mis en place deux rounds décisifs d’observation des phases de repos de chaque adversaire. Slack est toujours leader du match avec une consommation inférieure à 3% pour la phase d’inactivité en arrière-plan. C’est une égalité parfaite pour la phase d’inactivité en premier-plan.

La cloche retentit, fin du match !

Le vainqueur

Sans grande surprise, c’est l’application Slack qui remporte ce match sur un score global de 9.9 mAh à 12.1 mAh, soit une différence de consommation de 18% face à son adversaire RocketChat. Côté données échangées c’est le même constat, Slack est moins consommateur de 84%.

Pour ceux qui aiment les chiffres

ApplicationVersionTéléchargementsNote PlaystorePoids de l’application (Mo)Données échangées scénario (Mo)Mémoire occupée scénario (Mo)Consommation en énergie (mAh)
RocketChat3.5.1100 000+2.5941.1176.112.1
Slack19.09.10.010 000 000+4.5907.3181.29.9

Sur un scénario d’utilisation de 1 minute, la consommation énergétique de Slack est équivalente à une application de messagerie directe telle que Line. Quant à RocketChat, sa consommation est similaire à une application telle que Microsoft Outlook. (Source : Étude sur la consommation énergétique des 30 applications les plus populaires au monde)

Les mesures ont été réalisées par notre laboratoire sur la base d’un protocole standardisé, respectant un scénario utilisateur précis (lancement de l’application, recherche d’un channel, affichage des derniers messages, envoi d’un message). Les autres scénarios sont le lancement de l’application (20”), inactivité en premier-plan (20”) et inactivité en arrière-plan (20”).

Retrouvez la battle de la semaine dernière : United Wardrobe vs Vinted
Des idées de battles ? Contactez-nous !

United Wardrobe vs Vinted

Reading Time: 3 minutes

Les applications de vêtements de “seconde main” font fureur chez les amateurs et amatrices de mode et les plateformes se multiplient depuis quelques années. Nous comparons aujourd’hui deux applications concurrentes : United Wardrobe et Vinted sur leur consommation d’énergie sur mobile.

{{% note %}}
Dans le coin gauche United Wardrobe, application créée au Pays-Bas, véritable marché communautaire conçu pour acheter et vendre des articles du monde de la mode. Leur mission est de “démocratiser les vêtements d’occasion”.

Dans le coin droit Vinted, application créée en 2012 en Lituanie et qui a débarquée en France en 2013, est également un marché en ligne communautaire dont le but est d’acheter, vendre et/ou échanger des vêtements d’occasion. 1.4 million d’utilisateurs dans l’hexagone.
{{% /note %}}

La pesée

A la pesée United Wardrobe est l’application la plus lourde avec un poids de 81 Mo. L’application concurrente Vinted est plus légère avec un poids de 71 Mo, soit 13% de moins.

Le combat

Toutes les lumières sont désormais sur les combattants et le match peut enfin commencer.

Dans la première partie de l’affrontement qui consiste à mesurer l’impact de la phase de lancement de l’application, United Wardrobe (1.5 mAh) remporte le premier round en consommant 52% moins que son adversaire Vinted (3.2 mAh). Lors du deuxième round qui correspond au scénario utilisation, c’est toujours United Wardrobe (6.9 mAh) qui mène face à Vinted (7.7 mAh) avec une consommation inférieure de 10%. Pour mettre un terme à cette confrontation, nous avons mis en place deux rounds décisifs d’observation des phases de repos de chaque adversaire. United Wardrobe est toujours leader du match avec une consommation inférieure à 30% pour la phase d’inactivité en premier-plan et 18% pour celle en arrière-plan.

La cloche retentit, fin du match !

Le vainqueur

Sans grande surprise, c’est l’application United Wardrobe qui remporte ce match sur un score global de 10.6 mAh à 13.8 mAh, soit une différence de consommation de 23% face à son adversaire Vinted. Côté données échangées et mémoire occupée, c’est le même constat, l’application United Wardrobe est moins consommatrice.

Pour ceux qui aiment les chiffres

ApplicationVersionTéléchargementsNote PlaystorePoids de l’application (Mo)Données échangées scénario (Mo)Mémoire occupée scénario (Mo)Consommation en énergie (mAh)
United Wardrobe3.9.01 000 000+3.3811.57010.6
Vinted8.41.1.25 000 000+4.5716.313713.8

Sur un scénario d’utilisation de 1 minute, Vinted présente une consommation équivalente à celle d’une application telle que Shareit. Tandis que United Wardrobe se rapproche de la consommation d’une application de jeux-vidéos comme PUBG. (Source : Étude sur la consommation énergétique des 30 applications les plus populaires au monde)

Les mesures ont été réalisées par notre laboratoire sur la base d’un protocole standardisé, respectant un scénario utilisateur précis (lancement de l’application, recherche d’un produit, sélection et affichage du produit). Les autres scénarios sont le lancement de l’application (20”), inactivité en premier-plan (20”) et inactivité en arrière-plan (20”).

Retrouvez la battle de la semaine dernière : Leboncoin vs Locanto
Des idées de battles ? Contactez-nous !

Leboncoin vs Locanto

Reading Time: 3 minutes

En à peine quelques années, les sites de mise en relation des particuliers au travers de petites annonces ont connu un succès fulgurant. Déjà très populaire à sa création, Leboncoin s’est rapidement imposé dans le classement des sites web e-commerce les plus consultés en France, en 2019 il occupe la seconde position. Le match d’aujourd’hui oppose donc le leader français Leboncoin à Locanto, le site Allemand présent à l’international.

Dans le coin gauche Leboncoin, leader français des petites annonces pour particuliers créé en Avril 2006. Leboncoin est également le deuxième site e-commerce le plus fréquenté en France.

Dans le coin droit Locanto, site Allemand de petites annonces gratuites créé en Juin 2006, disponible en 5 langues réparties en 60 pays.

La pesée

A la pesée Leboncoin est l’application la plus lourde avec un poids de 94 Mo. L’application concurrente Locanto est plus légère avec un poids de 10 Mo, soit 89% de moins.

Le combat

Toutes les lumières sont désormais sur les combattants et le match peut enfin commencer.

Dans la première partie de l’affrontement qui consiste à mesurer l’impact de la phase de lancement de l’application, Locanto (1.6 mAh) remporte le premier round en consommant 11% moins que son adversaire Leboncoin (1.8 mAh). La différence de consommation est assez marquée également sur la phase de recherche de produit. En effet, Leboncoin (8.9 mAh) mets Locanto (11.3 mAh) K.O avec une consommation inférieure de 21%. Pour mettre un terme à cette confrontation, nous avons mis en place deux rounds décisifs d’observation des phases de repos de chaque adversaire. Durant la phase d’inactivité en premier-plan, Leboncoin est toujours debout avec une consommation inférieure de 2%. Pour la phase d’inactivité en arrière-plan il s’agit d’une égalité parfaite entre les deux adversaires !

La cloche retentit, fin du match !

Le vainqueur

C’est l’application Leboncoin qui remporte cette battle d’énergie sur un score total de 12.7 mAh à 14.9 mAh, soit en consommant 14% de moins que Locanto, vous prolongerez l’autonomie de votre batterie avec Leboncoin. Néanmoins, côté données échangées, mémoire occupée et espace de stockage, c’est Locanto qui est le moins consommateur. En terme économique, si votre forfait data est limité, il vous en coûtera moins cher avec Locanto.

Pour ceux qui aiment les chiffres

ApplicationVersionTéléchargementsNote PlaystorePoids de l’application (Mo)Données échangées (Mo)Mémoire (Mo)Consommation en énergie (mAh)
Leboncoin4.36.8.010 000 000+3.9942.9585.312.8
Locanto2.7.125 000 000+4.4100.9317.714.9

Sur un scénario d’utilisation de 1 minute, Locanto présente une consommation équivalente à celle d’une application de jeux-vidéos comme Clash Royale. Tandis que Leboncoin se rapproche de la consommation d’une application de messagerie directe telle que Skype. (Source : Étude sur la consommation énergétique des 30 applications les plus populaires au monde)

Les mesures ont été réalisées par notre laboratoire sur la base d’un protocole standardisé, respectant un scénario utilisateur précis (lancement de l’application, recherche d’un produit, sélection et affichage du produit). Les autres scénarios sont le lancement de l’application (20”), inactivité en premier-plan (20”) et inactivité en arrière-plan (20”).

Retrouvez la battle de la semaine dernière : Twitter : vidéo vs image vs gif
Des idées de battles ? Contactez-nous !

OM vs PSG

Reading Time: 3 minutes

C’est la rentrée, et puisque vous aimez nos battles, nous continuons ! Chaque semaine nous faisons s’affronter ici des applications rivales. N’oubliez pas que vous pouvez à tout moment nous soumettre vos idées de battles.

Aujourd’hui, peut-on vraiment parler de rivalité entre ces deux applications ? Bon d’accord on peut, car il s’agit de l’Olympique de Marseille (OM) et du Paris Saint-Germain (PSG).

NB : En ce début septembre, l’application de l’OM est en cours de refonte et ne fonctionne plus. Nos mesures ont été réalisées en juillet, au calme de l’intersaison, quand l’application fonctionnait encore. Espérons que la nouvelle appli fera aussi bien que l’ancienne !

Dans le coin gauche l’application de l’OM, club de football français fondé en août 1899. L’application propose toutes les actualités et vidéos du club en temps réel ainsi qu’un service de billetterie. (Application mesurée en fin de saison 2018-2019 – actuellement en cours de refonte).

Dans le coin droit, l’application du PSG, club de football français fondé en 1904. L’application propose les dernières actualités de l’équipe, les vidéos du club ainsi que les classements, calendriers et résultats.

La pesée

A la pesée l’application du PSG est l’application la plus lourde avec un poids de 58 Mo. L’application rivale de l’OM est plus légère avec un poids de 8.4 Mo, soit 85% de moins !

Le combat

Toutes les lumières sont désormais sur les combattants et le match peut enfin commencer.

Dans la première partie de l’affrontement, c’est l’entrée sur le terrain (comprendre : le lancement de l’application) l’OM marque un beau but contre le PSG en consommant 2 fois moins de batterie. Puis c’est le match : au bout du temps réglementaire, le PSG (9 mAh) fait jeu égal avec l’OM (9.1 mAh). Pour mettre un terme à cette confrontation, nous avons recours aux prolongations : nous observons le comportement des applications quand elles sont inactives. Pour l’inactivité au premier-plan, l’OM tacle sévèrement le PSG en consommant 60% de moins ! Et pour l’inactivité en arrière-plan, l’OM conserve son avantage en consommant 6% de moins que son rival.

Le coup de sifflet retentit, fin du match !

Le vainqueur

Sans grande surprise, c’est une victoire 3-1 pour l’application de l’OM, qui supplante sa rivale avec une consommation totale de 14.2 mAh contre 19.6 mAh pour le PSG, soit 27% de batterie en moins.

Espérons pour l’OM que la nouvelle mouture de son application, que les supporters attendent avec impatience, sera à la hauteur des performances de cette version précédente !

Notons également que côté données échangées, l’application de l’OM est beaucoup moins consommatrice que celle du PSG. En effet lors de la phase de lancement, le PSG consomme 22.3 Mo là où l’OM ne consomme que 336 ko. Il en est de même pour la phase d’inactivité en premier-plan.

Pour ceux qui aiment les chiffres

Applications mesurées début Juillet 2019.

ApplicationVersionTéléchargementsNote PlaystorePoids de l’application (Mo)Données échangées (Mo)Mémoire (Mo)Consommation en énergie (mAh)
OM8.4.0500 000+48.49241.614.2
PSG3.9.1500 000+4.65845.2243.619.6

Sur un scénario d’utilisation de 1 minute, PSG présente une consommation équivalente à celle d’une application de messagerie directe telle que Imo Free Video Calls and Chat. (Source : Étude sur la consommation énergétique des 30 applications les plus populaires au monde)

Les mesures ont été réalisées par notre laboratoire sur la base d’un protocole standardisé, respectant un scénario utilisateur précis (lancement de l’application, scroll sur le fil d’actualité, ouverture et lecture d’un article). Les autres scénarios sont le lancement de l’application (20”), inactivité en premier-plan (20”) et inactivité en arrière-plan (20”).

Retrouvez la battle de la semaine dernière : Mixer vs Twitch
Des idées de battles ? Contactez-nous !