Raspberry Pi 3 et efficience énergétique : cela vaut-il le coup ?

Reading Time: 2 minutes

Le Raspberry Pi 3 est disponible. Bonne nouvelle pour les afficionados de Pi : la troisième version présente davantage de fonctionnalités et est plus performante. Cependant, l’énergie est un critère important si l’on souhaite utiliser un appareil sur batterie ; alors qu’en est-il de son efficience énergétique ?
Les gens de RaspberryPi.org ont bien fait leurs devoirs, ils ont publié quelques benchmarks prouvant à quel point la performance a été améliorée.

Ils ont aussi fait un benchmark sur l’aspect énergie qui montre aussi une augmentation de la consommation énergétique :

Avant de continuer, permettez-moi de féliciter les gens de RaspberryPi.org pour avoir publié cette référence: combien de fabricants de matériel ont un tel niveau de transparence sur la consommation d’énergie? Super travail, bravo.

Maintenant, mettons nos lunettes IT vertes et regardons de plus près ces mesures. Vous vous demandez peut-être si le gain de performances du Pi 3 vaut la consommation d’énergie supplémentaire?
Pour répondre à cette question, nous devons en déduire une autre métrique: la performance par rapport à l’énergie. La performance en watts est par exemple une métrique répandue sur les serveurs HPC. Les benchmarks RaspberryPi.org ont deux indicateurs de performance différents: MIPS et MWIPS (respectivement des benchmarks Dhrystone et Whetstone). Sur le plan énergétique, ils ont choisi d’utiliser des ampères (A), qui montrent l’intensité de l’énergie électrique. Ah ou Wh auraient été mieux car ils représentent la consommation d’énergie (qui est la puissance dans le temps), et non une valeur instantanée telle que la puissance ou le courant. Quoi qu’il en soit, contentons-nous de ce que nous avons et vérifions les ratios MIPS / A ou MWIPS / A, comme indicateurs d’efficacité énergétique.

Le Raspberry Pi 3 est un peu meilleur pour l’efficacité des performances flottantes (MWIPS / A) mais c’est un lien pour l’efficacité des performances entières (MIPS / A). Si vous regardez la puissance en mode veille, Pi 3 consomme 3 fois plus que le modèle A + et le Zero. Le Raspberry Pi 3 n’est donc pas votre meilleur choix si vous voulez une solution écoénergétique, ce qui est confirmé par RaspeberryPi lui-même: “Ceux qui recherchent une autonomie maximale devraient considérer le modèle A + ou le Pi Zero comme une alternative.”. Entièrement d’accord: si les modèles A + ou Zero sont suffisamment puissants pour vous, vous pouvez les conserver et prolonger la durée de vie de la batterie.